18/09/2005

Hymne à Sarko

Sarko, Sarko, Sarko, comme j'aimerai me retrouver seule sur une île déserte avec toi ! Le seul moment où je te touche, c'est... pour t'étrangler.
 
Vous l'aurez compris, j'ai une dent contre Nicolas Sarkosy (mais, je te rassure, mon petit Sarko, la première phrase est à prendre avec humour, c'est pas une menace de mort, j'ai autre chose à faire que d'aller jusqu'à Neuilly et puis, si ça se trouve t'es très sympa quand tu te tais et que tu sors pas des idées fachos)
 
Je trouve que cette illustration de Plantu est une bonne représentation de Sarko : un petit teigneux qui veut être calife à la place du calife. Attention toutefois, il y a de gros risques pour qu'il arrive à ses fins contrairement à Iznogoud.
 
 
Dans mes archives personnelles, j'ai retrouvé une chanson que j'avais faite en hommage à Sarko et à ses lois génialissimes contre les putes et les mendiants. J'avais écris ça en janvier 2003 mais c'est malheureusement encore et toujours d'actualité.
 
C'est un endroit sombre et clos
Où je ne trouve guère de repos.
Il y a des barreaux aux fenêtres
Où aucun rayon ne pénètre.
On défend au soleil d'entrer
On me défend de m'évader.
L'Etat m'a mis à l'ombre
J'ai de quoi me morfondre.
 
Dans cette cellule de prison
Je vais péter les plombs !
 
Entre ces quatre murs
Je rêve d'un futur
Que j'aurais pu connaître
Sans cet Etat maître.
Ici, je n'ai plus de libertés
L'Etat me les a enlevées.
 
Dans cette cellule de prison
Je vais péter les plombs !
 
Je vais rester là un moment
J'en ai pris pour dix ans.
Je vais rester là un moment
Si je ne meurs pas avant.
Mon bavard me l'avait dit :
Mendier, c'est interdit.
C'est de la faute à Sarkosy
Et à ceux qui pensent comme lui.
 
Dans cette cellule de prison
Je vais péter les plombs !
 
Nous sommes trois colocataires
A partager cet univers :
Un fumeur, une putain, un mendiant
On en a tous pris pour dix ans.
La lutte contre l'insécurité
Nous a tous enfermés.
La lutte contre l'insécurité
M'a priver de liberté.
 
Dans cette cellule de prison
Je vais péter les plombs !
 
Je sens la révolte gronder
Le peuple va se rebeller
Contre tous les dirigeants
Qui enferment les gens.
Dans le pays de France
On murmure en silence
Que le FN aurait gagner
Et voudrait tout neutraliser.
 
Dans cette cellule de prison
J'attends la révolution.

23:16 Écrit par Coralie dans Actualité | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

Commentaires

Héhé N'empêche il était p

Écrit par : bébé_muse | 20/09/2005

glups Je ne sais pas ce que j'ai fais j'ai envoyé le commentaire avant de finir ma phrase. Bref on s'en fou.
Ce que je voulais dire: n'empêche Sarko il était pas mal à 23 ans...Mais ce n'est pas pour autant que je vais le trouver formidable.
Continue miss à poster tes poèmes et élucubrations, récentes qui plus est! Je serais dans le coin pour lire ;)

Écrit par : bébé_muse | 20/09/2005

Les commentaires sont fermés.