24/05/2006

Dessine moi un partiel...

Après deux semaines de folies avec des examens à gogo, voici que je me retrouve SAF : Sans Activité Fixe, ou autrement dit, en permanance sur internet.

 

Bon, j'ai quand même trouvé de quoi m'occuper les neurones (merci Jean-Paul) jusqu'à début juin, ce n'est d'ailleurs pas une partie de plaisir que de reformuler tout un mémoire de maîtrise mais ça a le mérite de m'occuper...

 

Mais revenons à ces partiels, peut-être les derniers partiels que j'aurais passé de mon existence c'est la pensée qui m'a envahie lorsqu'à 18h vendredi soir j'ai quitté la fac de Lettres pour ne la revoir que... dans un petit moment.

 

Les résultats des examens devraient, en toute logique, être donnés début juin date à laquelle je devrais aussi avoir une idée un peu moins flou de ce que je fais l'an prochain... A moins, bien sûr que j'ai à repasser mes partiels mais, je n'ai pas classé cette alternative dans l'étendue des possibles puisque j'ai prévu de faire autre chose fin juin que réviser (et d'autre part, les partiels se sont bien passés donc... il n'y a pas de raison que les notes ne suivent pas ce ressenti).

 

Bon bien sûr, il y a LE partiel, celui que je garderai longtemps en mémoire : la civi américaine. J'ai eu envie d'éclater de rire devant le sujet : 4 questions et pas une auquel je suis susceptible de répondre ! Et c'est parti pour une note navigant entre 0 et 2 sur 20 (et encore je suis gentille). C'est Ben qui va faire la tronche s'il découvre cette horrible note de civi ; quoique, non, si je me suis pas trop mal débrouillée en litté, il devrait gardé le sourire vu que c'est lui qui corrige... C'est dommage, l'an prochain, je n'aurais plus l'occasion,  d'aller le voir dans son bureau pour tapper la causette (quoique je ne pense pas que ça l'empêchera de me lancer des "Salut, ça va ?" dans les couloirs avec son accent anglais à couper au couteau qui me fait toujours sourire). Oui, c'est de toute évidence ma première et dernière année d'anglais. C'est d'autant plus dommage que je m'étais assez attachée à cette classe et aux profs (plus qu'aux cours d'ailleurs...). Ce n'est pas que je n'aime pas les sciences du langage, au contraire mais, j'avais en anglais une certaine liberté, une autonomie du fait de mon double cursus qui faisait de moi un électron libre sautant d'atome de cours en atome de cours (superbe image, Coralie !); j'étais une sorte de touriste étudiante.

 

Bref, les partiels sont terminés, l'année est terminée, j'attends la suite...

10:33 Écrit par Coralie dans Général | Lien permanent | Commentaires (3) |  Facebook |

Commentaires

On est tous dans le même cas Tu n'es pas ma pote pour rien. Là j'ai l'impression de vivre mes derniers moments en droit...j'espère que ce ne sera pas qu'une impression. Je veux être dans ce foutu master de sc politique de la fac!!!!
Et toi tu fais quoi de beau l'année prochaine?

Écrit par : bébé_muse | 02/06/2006

non pas tous ... lol et non, moi j'ai encore quelques années à tirer à la fac, mdr ! j'espère que mon choix de bifurquer vers les sciences du langage est un bon choix, et que je reussirai ... lol

sinon profite bien des vacances, c'est la fête ^^

Écrit par : Taï | 13/06/2006

ah les exams ! Courage Taï ! Les partiels vont bien se passer et sciences du langage aussi. Ca va marcher comme sur des roulettes.

Bebe, l'an prochain, je m'engage dans un double master de linguistique (youpie !) toujours sur Orléans. Tu vas faire sciences politique à Strasbourg ?

Écrit par : Coralie | 14/06/2006

Les commentaires sont fermés.