24/09/2006

Ah ! Que le son du brame est triste au fond des bois…

 

Vendredi, je suis allée faire un tour dans les bois (privé comme tout bois qui se respecte) pour aller entendre bramer le cerf.

 

C’est la saison. De fin août à début octobre, pendant un mois et demi, les cerfs usent leurs cordes vocales pour amadouer les biches. Je suis donc aller les entendre à l’occasion d’une soirée spéciale organisée par l’office du tourisme (c’était aussi l’occasion pour les chasseurs de donner une bonne image de la chasse).

 

Bref, dans la nuit noire, au milieu d’un chemin, on s’est retrouvé à une trentaine de personnes, dans un silence religieux, à tendre l’oreille pour écouter le bruit assez étrange du brame. Comment le définir ? Pour moi, c’est entre le meuglement d’une vache et le hurlement d’un loup ; un cri assez roque et assez long. Après une demi-heure, trois quart d’heure d’écoute, retour au bercail. Le brame n’est pas quelque chose de très joli à l’oreille mais, ça a quelque chose d’assez marquant que de s’immiscer dans un certain sens au sein d’un comportement d’animaux en liberté. Bien sûr, je ne suis pas allée dans la savane africaine, observer les lions capturer leur proie mais cette petite expérience à tout de même quelque chose de l’expédition aventureuse parmi la nature sauvage.

17:36 Écrit par Coralie dans Général | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

14/09/2006

Boris Vian

Je me sens dans une période cultureuse aujourd’hui, je vais donc faire un article sur quelqu’un qui pour moi fait partie des derniers grands auteurs français : Boris Vian. Je vous l'accorde. Ce n’est pas forcément facile de lire du Vian, la plupart de ses livres sont encrés dans un univers assez particulier dans lequel il faut pouvoir entrer mais, je crois que ça vaut le coup d’essayer. Après tout, il est difficile de lire du Zola et du Balzac à cause des descriptions qui n'en finissent jamais, pourtant, tout le monde a dû faire cet effort.
 
Mais revenons à Vian. En dehors du personnage assez extraordinaire qui était tout à la fois musicien de jazz, poète, écrivain et traducteur de roman et qui mourru avant d'avoir 40 ans, Vian est un auteur qui a un style, une plume. Je vous recommande chaudement J’irai cracher sur vos tombes : un livre sur le racisme, la perversion, la vengeance (superbement écrit et superbement cru), pour l'anecdote, ce livre a été classé pornographique à l'époque, ce en quoi, je crois que les temps ont bien changés... Ce livre contrairement à l’Ecume des Jours ou L’herbe Rouge ne se déroule pas dans un univers alternatif et est donc dans un sens, plus facile à aborder, du moins, le lecteur n’est pas aussi déboussolé que dans d'autres livres. J'ai bien aimé l'herbe rouge mais il faut accepté d'entrer dans un univers dans lequel les animaux parlent avec des pratiques étranges et des personnages tout aussi étrange qui, quelque part ne sont pas si loin de nous. C'est un univers et un style d'écriture unique, ça ne ressemble à rien d'autre et je vous encourage à tenter l'expérience.

 

Je terminerai sur Le déserteur car, je crois qu’il est impossible de parler de Vian sans parler de cette chanson qui est LA chanson pacifiste par excellence :

 

Le déserteur

 

Monsieur le Président, je vous fais une lettre
Que vous lirez peut-être si vous avez le temps
Je viens de recevoir mes papiers militaires
Pour partir à la guerre avant mercredi soir
Monsieur le Président je ne veux pas la faire
Je ne suis pas sur terre pour tuer des pauvres gens
C'est pas pour vous fâcher il faut que je vous dise
Ma décision est prise je m'en vais déserter

Depuis que je suis né j'ai vu mourir mon père
J'ai vu partir mes frères et pleurer mes enfants
Ma mère a tant souffert elle est dedans sa tombe
Et se moque des bombes et se moque des vers
Quand j'étais prisonnier, on m'a volé ma femme
On m'a volé mon âme et tout mon cher passé
Demain de bon matin, je fermerai ma porte
Au nez des années mortes, j'irai sur les chemins

Je mendierai ma vie sur les routes de France
De Bretagne en Provence et je dirai aux gens:
Refusez d'obéir refusez de la faire
N'allez pas à la guerre refusez de partir
S'il faut donner son sang allez donner le vôtre
Vous êtes bon apôtre, Monsieur le Président
Si vous me poursuivez prévenez vos gendarmes
Que je n'aurai pas d'armes et qu'ils pourront tirer

15:43 Écrit par Coralie dans Livre | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

12/09/2006

Michael Schumacher en retraite

 

Pour changer, je vais vous parler d’un des seuls sport que je suis avec un peu de régularité : la F1. Je vous accorde que c’est sûrement chose étrange pour une fille de s’intéresser à des bagnoles qui tournent sur un circuit mais ça me plaît.

 

Michael Schumacher a donc annoncé officiellement le dimanche 10 septembre son départ en retraite à la fin de la saison. Je vais pas dire que j’ai versé une larme (je suis pas assez fan pour ça) mais, cette nouvelle m’atteint bien plus que le départ de Zidane de l’équipe de France de football. Un type qui a remporté 7 fois le championnat du monde (et peut-être huit s’il le remporte cette année), qui a gagné 90 grand prix, qui détient tous les records sur les circuits que ce soit pour le nombre de pôles positions, de places sur le podium, de kilomètres en tête… ce type-là est véritablement LE pilote de F1 et je trouve dommage qu’il se retire. Certes, il n’a plus rien à prouver, il a fait suffisamment d’argent pour pouvoir vivre de ses rentes jusqu’à la fin de ses jours mais ça va vraiment enlever quelque chose à la F1 (tout comme Armstrong a enlevé quelque chose au tour de France en partant en retraite mais, bon, j’aime pas le cyclisme donc je m’en fiche un peu ^^).

18:50 Écrit par Coralie dans Actualité | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

10/09/2006

Gare au Totem…

Nouveau jour, nouveau jeu, aujourd’hui, je vais vous parler d’un jeu dont j’ai fait la découverte il y a peu : le Jungle Speed.

 

Le Jungle Speed a de commun avec la bataille corse qu’il faut être vif et concentré pour y jouer. Les premières parties peuvent être un peu démoralisantes si vous jouez avec des gens très entraînés mais l’expérience vient vite et dès qu’on commence à ne pas se faire avoir systématiquement, on aime ce jeu...

 

Le Jungle Speed se joue à partir de 3 ou 4 joueurs. On distribue à chaque joueur un paquet de cartes. Les cartes représentent des formes. Chacun à leur tour, les joueurs retournent une carte de leur paquet. Si deux joueurs ont une carte qui représente la même forme, il faut qu’il attrape le totem (un espèce de bâton de bois qui tient debout qu’on place au centre). Celui qui n’a pas été assez rapide récupère les cartes de l’autres. Ce qui est amusant, c’est que les formes dessinées sur les cartes sont très proches les unes des autres et qu’il est très facile de se planter et, si on se plante, on récupère les cartes de tous les joueurs (le but est de ne plus avoir de cartes vous l’aurez comprit). Bref, c’est un jeu d’attention et de rapidité amusant que je recommande chaudement.

 

Vous pouvez aller sur le site : http://vuarchex.club.fr/regles/regles1.htm qui vous donnera toutes les informations sur le jeu, sur où se le procurer et propose également une simulation de partie en flash qui est plutôt bien faite.

 

Bon amusement.

15:09 Écrit par Coralie dans Loisirs | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

09/09/2006

Loup y es-tu ?

Bon, j’ai décidé de faire un point sur les jeux de société. C’est bien joli de vous filer des films à voir, des musiques à écouter, des livres à lire mais lorsqu’on est plusieurs, il y a des choses beaucoup plus marrantes à faire (je ne parle pas de partouzes, ne me prenez pas pour ce que je ne suis pas).

 

Un jeu dont j’ai appris l’existence il y a peu de temps et que je classe pourtant dans les classiques (au même titre que les éternels Trivial Poursuit ou Monopoly) que tout amateur de jeu de société se doit d’avoir dans son placard est : Les loups-garous de Thiercelieux.

 

Le désavantage de ce jeu est qu’il faut être minimum six pour y jouer et que c’est à partir de dix que le jeu devient plus amusant (car on ajoute plus de personnages avec des pouvoirs spéciaux).

 

Comme tout jeu de société qui marche, le principe du jeu est simple. Chaque joueur à un rôle définit par une carte qui lui est remise avant que la partie commence. Il est le seul à avoir vu sa carte et donc à savoir s’il est loup-garou, villageois ou villageois avec un pouvoir spécial. Le jeu se déroule ensuite en deux temps : la nuit où les loups-garous tuent un villageois ; le jour où les joueurs tentent de démasquer les loups-garous des villageois et finissent après un mini débat par tuer quelqu’un. C’est donc le grand bluff. Les accusations vont bon train et c’est vite la pagaille (et c’est ce qui est amusant). La partie s’arrête lorsqu’il ne reste plus que des loups-garous ou que des villageois.

 

Pour plus d’informations sur ce jeu que je recommande vraiment je vous renvoie à ce site : http://lesloupsgarous.free.fr/htm/accueilR.htm qui explique le jeu, sur lequel on peut aussi le commander pour la modique somme de neuf euros (moins cher que dans les magasins spécialisés).

11:57 Écrit par Coralie dans Loisirs | Lien permanent | Commentaires (3) |  Facebook |

04/09/2006

A l'aventure compagnon...

Une fois n'est pas coutume, ce billet sera spécialement consacré à l'aventure sonore mp3 extraordinaire du donjon de Naheulbeuk.

 

Mais, qu'est-ce que le donjon de Naheulbeuk ? Bien que vous puissiez le trouver en BD dans toutes les bonnes librairies, le donjon de Naheulbeuk est d'abord une série de sketchs sonores parodiant l'univers RPG-Fantasy. On a donc droit à une aventure avec un nain, un ogre, une elfe, une sorcière... Une belle équipe de bras cassés qui partent récupérer une statuette dans le fameux donjon de Naheulbeuk. 

 

Si vous aimez l'univers des jeux RPG genre Baldur's Gate et que vous aimez l'humour débile, je vous conseille d'aller sur le site http://www.penofchaos.com/warham/donjon.htm où vous pouvez téléchargez toute l'aventure, des chansons et d'autres goodies sur le thème de Naheulbeuk. Un nouvel épisode sort à peu près tous les quatre mois. 

 

Faites attention tout de même on devient facilement accroc.

21:38 Écrit par Coralie dans Loisirs | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |