30/10/2006

Banlieu Killer

Sarko

Ce matin, je me suis réveillée, les cheveux en batailles, les yeux à demi-ouverts et je me suis dirigée vers la cuisine prendre mon petit-déjeuner. La radio est allumée sur Europe 1 et débite la voix aux tonalités hachées assez désagréable de Sarkosy. Encore enbrumée par le sommeil j'écoute d"une oreille assez laxiste les propos de cet émigré hongrois que les charters ne remmèneront pas chez lui (pauvres de nous).

 

Et là, qu'entends-je ? Devant El Kabash, le ministre des flics balance : "la répression est la première partie de l'éducation". Je reste interdite devant le poste de radio. Est-ce que j'ai bien entendu ? La répression c'est de l'éducation ? Mon père me confirme, je ne suis pas victime d'hallucinations acoustiques.

 

Qui peut tenir pareil discours ? Tu commences à tabasser les gamins avant de leur apprendre quoi que ce soit et à l'école même tarif ? Qui peut tenir un tel discours et surtout qui peut cautionner un tel discours ?

 

Plus je regarde la quote de popularité de Sarko, plus je plonge dans le désespoir. Les sondages disent que plein de gens l'aiment bien, les gens assument aimer Sarko (alors que vous ne trouverez personne pour le même pourcentage de sympathisants, vous dire qu'il apprécie Le Pen...).

 

En 2007, préparez-vous au salut : Heil Sarko !

08:56 Écrit par Coralie dans Actualité | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

Commentaires

ERF ... Ah lala, celui-là ... Il est fort, il faut bien lui reconnaitre ça, son principal atout est de ne pas avoir l'étiquette "FN" collé sur le front, il a su choisir son camp ...
Ses propos sont honteux, non seulement ceux visant l'éducation, mais aussi les autres, perso quand j'entend parler d'expulsions ça me dégoute du pays mais bon ... Et dire que les gens l'aiment !!

Seule petite onde d'espoir : les sondages ont toujours tort Coralie, il faut garder espoir ! (de toute façon il ne nous reste plus que ça avant 2007)

Écrit par : Thom | 03/11/2006

Mais non Coralie, si tu écoutes Maxou, les sondages peuvent ne rien vouloir dire...on va donc dire que par un extraordinaire hasard, l'échantillon représentatif qui a été pris (au hasard, bien sûr) a choisi des gens sarkozistes! C'est moche le hasard quand même hein?!!

Écrit par : Virginie | 17/11/2006

Les commentaires sont fermés.