10/03/2007

L'Humour au 68ème degré...

DidierSuperCertains doivent déplorer que ce blog prenne en ce moment une tournure très politique aussi, ai-je décidé (entre l'écriture du chapitre suivant de mon squatteur et autres activités plus estudiantines) de vous faire découvrir quelques trucs pas prises de têtes qui, je l'espère, vous amuserons un tantinet.

 

On va commencer avec un billet sur quelqu’un que j'ai découvert pas plus tard qu'hier j'ai nommé : Didier Super. Didier Super est à la chanson française ce que la fourchette à spaghetti est à l’art culinaire : un objet rare, insolite, inutile et donc risible. Rien qu’à voir le titre de son seul CD « mieux vaut en rire que s’en foutre », on a compris le genre, et je vous rassure, les chansons sont pires. Didier Super chante a peu près aussi bien que les perdants de la nouvelle star, il braille sur des musiques aux accords très pauvres et les paroles sont à prendre au 68ème degré et bourré d’ironie, bref, y a de quoi se fendre la gueule et plutôt deux fois qu’une. Si vous aimez vous marrer je vous conseille d’aller sur son site écouter quelques une de ses chansons (mention spéciale à ‘‘on va tous crever’’ et  ‘‘y en a des bien’’ qui a aussi son english version !). J’en reviens pas moi-même que ce gars ait réussi à trouver une maison de disque avec un truc pareil, mais ça vaut le détour : http://www.didiersuper.com/didiersuper.htm

18:25 Écrit par Coralie dans Musique | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.