30/04/2007

L’enfance littéraire

Les contes et les mythologies font parties des histoires qui ont bercés mon enfance et mon adolescence et qui bercent encore quelque part ma vie.

 

S’il y a une littérature que je maîtrise, c’est la littérature « pour enfants ». Je ne comprends d’ailleurs pas qu’on puisse encore attribuer ce qualificatif à de la littérature après tout les films, eux, sont catégorisés « tout public ». C’est un peu comme si l’âge adulte nous privait de la lecture de certains livres, comme s’ils n’étaient pas suffisamment intéressants pour qu’on s’y intéresse vraiment.

 

Je voulais ici rendre ses lettres de noblesses à ces livres en recommandant quelques uns de ces livres :

 

-         Harry Potter (7 tomes) de J.K. Rowling

Ce n’est une surprise pour personne que je cite cette série, c’est une saga passionnante que je recommande à tous. Le fantastique et la magie ne sont pas seulement réservés aux enfants. L’univers de Rowling est complexe et les personnages pas si caricaturaux qu’il n’y paraît au premier abord.

 

-         Roald Dahl

C’est entre autre l’auteur de Matilda, James et la pêche géante, Charlie et la chocolaterie… Les héros sont toujours des enfants malheureux à la Dickens a qui il arrive une aventure fantastique, souvent amusante. Je conseille Sacrées Sorcières moins connus que les précédents romans cités mais qui reste mon préféré.

 

-         Les contes de la rue Broca de Pierre Gripari

Malheureusement peu connu, Gripari est, je pense, le Roald Dahl français. Ses contes sont loufoques, dépaysant et néanmoins pas dénuer de morale. Je vous conseille vivement de lire la sorcière du placard à balais.

 

-          Perrault et Grimm

Les incontournables. Chacun croit connaître les contes de ces deux-là sur le bout des doigts même s’il n’en est souvent rien. Ainsi, connaissez-vous la différence entre le petit chaperon rouge de Grimm et de Perrault ? Eh bien, entre autre, dans la version de Perrault, il n’y a pas de chasseur et le conte se termine par la mort du petit chaperon rouge avalé par le loup, il n’y a pas de sauvetage par le chasseur.

 

-         Jules Verne

Injustement assimilé à de la littérature pour enfants, il a écrit des livres d’aventures tout à fait intéressant et qui valent le détour.

 

Voilà pour aujourd’hui, bonne lecture.

15:41 Écrit par Coralie dans Loisirs | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

01/04/2007

Interlude...

chante

 

 

Ca faisait longtemps que j’avais pas écrit de trucs inutiles, mais voici que dans la nuit d’hier des idées de parodies me sont venues : voilà donc le résultat (ça tombe bien pour un premier avril). Le disque sera bientôt disponible à la fnac ^^

 

La droite

(sur l’air de Le Sud de Nino Ferrer)

 

Dans cet état dirigé par Jacques Chirac,

Par Sarkozy

Les flics tabassent les clodos à coups de matraques,

Les malappris.

 

On dirait la droite

Tolérance zéro,

Tous sous surveillance,

Coupable avant l’instance…

Où est la liberté ?

 

Y a plein de gens qui embarquent dans des charters

Comme du bétail.

On nous explique qu’on peut pas les laisser faire

Faut qu’ils s’en aillent.

 

On dirait la droite

On rafle les beurres,

Au lieu de les aider

On les envoie crever.

Et la fraternité ?

 

Un jour ou l’autre, il faudra qu’on fasse une guerre

Pour les Ricains.

Pour du pétrole, on mènera nos militaires

Tuer de l’iranien.

 

On dirait la droite

A bas l’axe du mal !

Vive le capital !

Butons ces basanés…

Où est la France que j’aimais ?


Les Elections

(sur l’air de les Elucubrations d’Antoine)

 

Oh Yeah !

Ségo m’a dit, Cora, fais ton service civique

Je lui ai dit, ma vieille, à la septième république

Je préfère encore faire mon service militaire

Plutôt que ton truc bidon

Au moins c’est en plein air.

 

Oh Yeah !

Sarko m’a dit en France je veux plus de faignants

Vous avez qu’à bosser bandes de fainéants !

Le chômage ça se résout en se levant tôt.

Moi, j’ai dit « Et si on bosse de nuit, Sarko ? »

 

Oh Yeah !

L’autre jour, j’allais me promener dans les champs

Les alter-mondialistes avaient ôtés les plants.

Bové, ils m’emmerdent tous tes amis

Ils différencient pas les fraisiers des épis.

 

Oh Yeah !

Bayrou m’a dit, Cora, on rassemble les partis

Les meilleurs de droite et de gauche, on les réunit.

Moi j’ai dit : « Mon gars c’est pas une mauvaise idée

Mais tous les connards, qu’est-ce qu’on en fait ? »

 

Oh Yeah !

Chirac s’est adressé devant toute la France

Pour dire compatriotes, je tire ma révérence,

Vous m’avez supporté pendant douze ans

Accrochez-vous le nain peut durer plus longtemps.

 

Oh Yeah !

Le Pen a dit : « L’identité nationale

Sarko me pique l’idée, c’est vraiment déloyal »

Sarko a dit : « T’as pas le monopole des racistes. »

Moi j’ai dit : « Dans ce cas, rentre en Hongrie, fasciste ! »

 

Oh Yeah !

Si je ne brigue pas la présidence

C’est parce que moi au moins j’ai un peu de bon sens

Il y aurait bien des nazes pour m’appeler Coco

C’est gênant si on aime pas Besancenot.

 

Oh Yeah !

21:55 Écrit par Coralie dans Humour | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |