26/03/2008

Journal des réflexions idiotes n°3

Mars : Le prix du baril de pétrole monte toujours plus haut (autour de 100$ le baril)
- Réflexion scientifique : On vous l'avait bien dit que l'essence est volatil !
- Réflexion à ma voiture : « Toi, je vais finir par t'inscrire aux alcooliques anonymes ! »
- Réflexion à mon porte-monnaie : « Toi, tu arrêtes ton régime tout de suite ! »

19/03 : Après la défaite de la droite, un mini remaniement ministériel est effectué.
- Jeu de mot : Après une grande claque, on a droit à un remaniement mini, normal, on est tous des Mickey !

19/03 : Après avoir demandé une assistance qu'elle n'a pas obtenu, Chantal Sébire s'est vraisemblablement donné la mort
- Réflexion philosophique : Est-ce que cette dame va pouvoir déposer un recours en justice auprès de Dieu pour dénoncer la façon dont elle a dû mourir ? Et, dans ce cas, pourrais-je, moi, déposer un recours en justice si je meurs alors que je n'en avais pas envie ? 

24/03 : Un mois après Nicolas, Cécilia Sarkozy s'est remariée à New York
- Réflexion de son ex-mari : « M'en fous, moi, je l'ai fait le prem's ! »

25/03 : Les émeutes continuent au Tibet, la Chine réprime dans le sang
- Réflexion communiste chinoise : C'est l'application normale des principes communistes du partage, on partage tout le monde... en deux. 

26/03 : Réforme des retraites : Xavier Bertrand confirme que les cotisations passent de 40 à 41 ans
- Réflexion populaire : « Vous voyez bien que tout augmente ma pauvre dame ! »

26/03 : Info perso : Je cherche mais je ne vois toujours pas de stage à l'horizon...
- Problème mathématique : Si je travaille plus pour gagner plus à partir de rien, la multiplication par zéro donnant toujours zéro, et au vu de la récente réforme des cotisations passant de 40 à 41 ans, au bout de combien d'année de rien arriverais-je à avoir plus ?

12:40 Écrit par Coralie dans Actualité | Lien permanent | Commentaires (6) |  Facebook |

12/03/2008

Françaises, Français, Belges, Belges, public chéri, mon amour

decorationVoilà un moment que je n’avais pas dressé le portrait de quelqu’un, je vais ici vous parler d’un humoriste grinçant mort il y a vingt ans : Pierre Desproges.

J’en avais déjà brièvement parlé dans un billet précédent sur les humoristes mais je crois que le bonhomme mérite à ce que je lui consacre quelques lignes supplémentaires. Si Coluche a toujours une grande notoriété par delà sa mort, je crois que Desproges ne bénéficie pas de la même bienveillance posthume. Il faut dire que l’humour de Desproges est noir et grinçant, anticonformiste et sans tabous. Je pense qu’il ne peut pas y avoir de demi-mesure quant à Desproges : on aime ou on n’aime pas. Sa célèbre phrase : « On peut rire de tout mais pas avec tout le monde » lui est très facilement applicable. On ne peut pas dire qu’il s’embarrasse de scrupules : la politique, la shoah, le racisme, l’insécurité, la vieillesse, le cancer… Tout est prétexte à un humour caustique. A réécouter les réquisitoires du tribunal des flagrants délires (émission qui passait sur France Inter entre 1980 et 1983 disponible en CD dans votre fnac la plus proche :-P), je me demande si un seul comique peut se permettre d’être aussi grinçant au jour d’aujourd’hui. Peut-être Stéphane Guillon s’approche-t-il un peu de ce que Desproges faisait dans le côté cassant. Mais je ne crois pas qu’un seul comique puisse s’attaquer ainsi à ces sujets. 

Je vous conseille de visionner ou d'écouter les oeuvres de Desproges qui sont toujours d'actualité et traitées d'une façon tout à fait originale.


Je vous laisse en guise d'avant-goût quelques citations de Desproges :

  •  Il n’y a rien que je méprise autant que la droite sinon la gauche.
  • S'il n'y avait pas la science, malheureux cloportes suintants d'ingratitude aveugle et d'ignorance crasse, s'il n'y avait pas la science, combien d'entre vous pourrait profiter de leur cancer pendant plus de cinq ans ?
  • Si on ne parlait que de ce qu'on a v, est-ce que les curés parleraient de dieu ? Est-ce que le Pape parlerait du stérilet de ma belle-soeur ? Est-ce que Giscard parlerait des pauvres ? Est-ce que les communistes parleraient de liberté ?
  •  Comme disait Himmler en quittant Varsovie pour la Hollande : « On ne peut pas être à la fois au four et au moulin. »
  •  On peut très bien vivre sans la moindre espèce de culture, moi-même, je n’ai pas mon permis de conduire et ça ne m’a jamais empêché de prendre l’autobus.
  •  Comme disait Confusius : « Une civilisation sans la science c’est comme un poisson sans bicyclette ».
  • Il est important de vieillir sans emmerder les jeunes, c’est une simple question de bonne éducation.
  • Hélas, je ne peux que conseiller aux racistes viscéraux de retourner se masturber en lisant Mein Kampf.

15:06 Écrit par Coralie dans Humour | Lien permanent | Commentaires (3) |  Facebook |

01/03/2008

Les cow-boys de Montréal


decoration

Pour changer, je vais parler, une fois de plus de musique et de musique canadienne mais cette fois-ci, je vais parler du côté francophone du pays avec un groupe rock-folk comme je les aime : Les Cow-boys Fringants.

J’ai découvert ce groupe grâce à Lugdivine et je dois dire qu’il vaut le détour. D’une part, la musique de ce groupe attire l’oreille : le son est enlevé, entraînant, il se rapproche et se détache de la country tout en se rapprochant et se détachant du rock ; cette musique, si elle peut ne pas plaire, est très reconnaissable par rapport à ce qui peut passer sur les ondes radios. Outre cette originalité musicale, il y a les textes. Le groupe prend des thèmes assez peu traités (pour une fois qu’on échappe au type : « amur tujurs », on ne va pas sans plaindre) tel que l’écologie, la surconsommation, la pauvreté, la politique québécoise (les politiques semblent être pourris partout…), voire même l’indépendance du Québec. Ca a l’avantage d’être traité de façon intelligente. En plus de cela, je dois dire que je suis assez sensible à l’accent et au phrasé québécois que je n’avais plus entendu dans des chansons depuis Robert Charlebois.

Les Cow-boys fringants on sortis un certain nombre d’album (6 je crois) dont le dernier en date est La Grand-Messe. Je vous recommande en particulier les titres suivants : Plus rien, 8 secondes, la reine, si la vie vous intéresse (ou mieux de charger l’album complet :-P).

Un groupe à découvrir vite, les chums !

12:12 Écrit par Coralie dans Musique | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |