05/04/2008

Détournement cinématographique

decorationEn me baladant dans la verte plaine morne et fleurie de l’Internet à la recherche de quelques avis sur les films à venir dans le but de distraire quelque peu ces après-midi pluvieux (et mornes, eux-aussi), le hasard conduisit le clic distrait de ma souris vers le lien de ce site qui à l’honneur de faire l’objet du billet ci-présent.

Le site en question est la parodie du bien connu allociné, le site internet de référence lorsqu’il s’agit de trouver des informations sur des films ou plus simplement de savoir à quelle heure passe Bienvenue chez les Ch’tis au CVL Palace de Romorantin.

Le site parodique en question http://www.halluciner.fr propose des bandes annonces détournés de très bonne qualité ainsi que des affiches et des synopsis tout aussi ‘‘hallucinants’’. Ce n’est pas toujours de qualité égale mais, dans l’ensemble, il y a un indéniable travail de montage et d’imagination. La parodie étant un art difficile et assez rarement bien réalisé, je tire mon chapeau aux créateurs de ce site pour leur travail et je vous conseille d’aller y jeter un œil de temps en temps.

16:29 Écrit par Coralie dans Web | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : parodie cinema |  Facebook |

L’ascension des bonzes

decoration
Aujourd’hui, je vais vous parler d’un jeu qui est venu agrandir ma ludothèque personnelle il y a de cela quelques jours : Can’t Stop.

Je l’ai trouvé à pas cher dans une espèce de faillitaire à côté de chez moi (paumé au beau milieu des bois) où il était vendu pour un prix modique alors que vous le trouverez à 20€ dans tous les Eurêka orléanais. N’écoutant donc que mon courage et le cri de mon porte-monnaie, je sautais sur la dite boîte et l’emportais vers un glorieux futur plein de soirée entre amis.


Comme son nom ne l’indique pas ce jeu est un jeu de dés. Le principe est simple : atteindre trois des sommets de la montagne représentée sur le tapis de jeu. Le tapis-montagne est numéroté de 2 à 12, ce qui représente l’ensemble des possibles de l’addition du jet de deux dés (on emprunte une piste au vu du score de deux dés).

A chaque tour, le joueur lance les quatre dés et fait les combinaisons qu’il veut (mais surtout qu’il peut) par paire. Le joueur a à sa disposition trois bonzes qu’il peut mettre sur trois pistes différentes (jamais deux bonzes du même joueur sur la même piste) en fonction du jet de dés. Il relance le dé autant de fois qu’il le veut jusqu’à ce que :
- il décide d’arrêter
- il ne puisse plus faire avancer ces bonzes ou entrer un bonze sur une piste
Si on refait le score de la piste où un de ces bonzes est engagé, le bonze avance sur cette piste (logique). Lorsque le joueur décide de s’arrêter, il met des marques aux endroits où sont ses bonzes, au prochain coup, ces bonzes avanceront sur ces pistes à partir de ces marques. S’il ne peut plus faire avancer son bonze ou faire entrer un nouveau bonze, leur ascension est perdue…
Lorsqu’un sommet est atteint, plus personne ne peut emprunter la piste.

C’est un jeu amusant qui se joue de deux à quatre et ou tous tes adversaires prient pour que ton jet de dés foire (et pour que tu ne joues pas la prudence). Une partie dure une vingtaine de minutes, c’est assez plaisant et plus intéressant que le yam (« tu m’étonnes, Simone ! »).

J’espère vous avoir donné envie de découvrir ce jeu assez sympathique pour les longues soirées d’hiver et d’été.

11:40 Écrit par Coralie dans Loisirs | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : jeu de societe |  Facebook |