28/06/2008

Isaac Newton et sa pomme malicieuse

decorationAujourd’hui, comme le titre peut le présager (à condition d’avoir une fois dans sa vie jeté un œil sur une Rubrique-à-Brac), nous allons parler de Marcel Gotlib et de ses Bandes Dessinées qui peuplaient Pilote (mâtin, quel journal !) il y a de cela quarante ans, oui, ça ne nous rajeunit pas, moi, d’ailleurs, ça me fait revenir à l’état de poussière, c’est dire !

 

Il était une fois une bande-dessinée au personnage récurant Isaac Newton, LE Isaac Newton, celui qui a mis en place la théorie de la gravitation universelle après s’être pris, selon la légende, une pomme sur la caboche. De cette légende, Gotlib a fait du n’importe quoi, prenant dans sa Rubrique-à-brac n’importe quel prétexte pour qu’Isaac Newton se prenne quelque chose sur la tête (ça va du petit suisse au pélican en passant par le paresseux). N’allez cependant pas croire qu’Isaac Newton est le héros de l’histoire, il n’y a pas de héros dans la rubrique-à-brac puisque celles-ci constitue des espèces de chroniques qui vont de la présentation animalière fantasque (avec le professeur Burp), à des conseils pratiques (ex : faire attention quand vous emmener votre animal de compagnie en vacances), en passant par des contes de fées revisités (le meilleur étant le vilain petit canard et sa suite !). Tout est prétexte également à raconter l’histoire idiote du fou qui repeint son plafond, présentée comme la plus désopilante de toutes. Toutes les cases ou presque agrémentées d’un bête rigolote autant que stupide la fameuse coccinelle !

 

Bref, un univers plein de fantaisies amusantes allant parfois jusqu’à l’absurde très plaisant et qui permet de garder le sourire (voir de rire !). Profitez-en pour vous jeter sur les 5 albums de la Rubrique-à-Brac : ils sont réédités pour ses 40 ans.

 

PS : Je conseille également de voir les autres albums de Gotlib : les Dingodossiers, le Cinémastock et les inénarables aventures de Gai-Luron répondant aux lettres de Jean-Pierre Liégeois, jeune lecteur du Var.

11:46 Écrit par Coralie dans Livre | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

10/06/2008

Scrabouif Dragons !!!

chasseursdragons2

Aujourd’hui, je vous sers un petit billet sur un dessin animé qui pour moi fait partie de ce qui se fait de mieux à l’heure actuelle à la télévision : Chasseurs de Dragons. J’ai découvert cette drôle de série animée que l’on peut parfois voir sur France 3 - il n’y a donc pas que le Winx club et Foot 2 rue – en allant au cinéma. Etrange, me direz-vous, non, pas si étrange que ça puisque la dite série a été adaptée en film d’animation 3D en mars dernier. Le film était très réussi, les décors originaux (l’univers est composé de sorte d’îles qui volent dans les airs), les personnages attachants et drôles, le concept original. Du coup, lorsque j’ai entendu qu’il existait une série à l’origine de ce film, je me suis dit : « Mazette de mazout, il faut que j’aille voir ce qu’il en est ! »

Chasseurs de dragons narre les aventures de Guizdo et Lian-Chu, un joli duo de bras cassé qui ne serait rien sans leur fidèle larbin de dragon, Hector. Guizdo est le maigre froussard, spécialiste de l’arnaque, vénal et égoïste. Il passe le plus clair de son temps à faire signer des contrats à des clients embêtés par un dragon afin de leur soutirer un maximum d’or (même si, la plupart du temps, l’or, ils n’en voient pas la couleur). Lian-Chu est le colosse au grand cœur, naïf mais, assez doué pour zigouiller les dragons. Lorsqu’il ne chasse pas, il tricote des pulls pour Guizdo et Hector. Hector est la bestiole amusante qui sert de larbin et assez souvent d’appât à dragon. Il s’exprime avec des mots de deux syllabes maximum et passe son temps à se plaindre : « Ctor marre boulot ! ». Son leitmotiv est « Scrabouif » mot à la signification encore indéterminée.

Nos chasseurs de dragons sont logés à l’auberge du dragon qui tousse où leur note est exorbitante. Heureusement, la tenancière à un faible pour Guizdo, sinon, ils seraient déjà à la porte. Jeanneline, la tenancière bien en chair et au caractère bien trempé vit avec sa fille Zaza qui a une dizaine d’années et rêve de devenir elle-aussi chasseuse de dragons.

Le caractère et les relations entre les personnages sont bien exploités, l’animation est soignée et c’est toujours drôle. Bref, même si j’ai soi-disant passé l’âge, je m’amuse comme une gamine devant cette série de dessin animé française qui a le mérite de ne ressembler à aucune autre.

23:15 Écrit par Coralie dans Télévision | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |